Qu'est ce que la QVT ? Tout savoir sur la qualité de vie au travail

Qu'est ce que la QVT ? Tout savoir sur la qualité de vie au travail

La QVT pour les nuls

Les entreprises ont aujourd’hui de plus en plus d’obligations, dont certaines semblent s’éloigner de leur objet social initial.  Ce peut être le cas avec la QVT

La qualité de vie au travail, vous en entendez beaucoup parler ? Trop même peut-être ? Aujourd’hui, on trouve tellement d’informations sur le bonheur au travail, le bien-être au travail et la qualité de vie au travail, qu’il est parfois difficile de faire une réelle distinction entre ces notions. 

Vous connaissez vos obligations légales en matière de QVT, mais vous ne comprenez pas bien ce qu’on entend par qualité de vie au travail. Vous vous interrogez : est-ce vraiment pertinent pour mon entreprise ? Dois-je m’y intéresser sérieusement ou est-ce un effet de mode ?

Pour répondre à l’ensemble de vos interrogations, nous avons concocté un dossier “La QVT pour les Nuls”, pour tout savoir sur la qualité de vie au travail et surtout, connaître les étapes à suivre pour agir concrètement sur le bien-être de ses salariés. 

Résumé de l'article

Résumé de l'article

Pour vous y retrouver dans ce long article, voici les grandes parties :

L’histoire de la qualité de vie au travail (QVT)

L’histoire de la qualité de vie au travail (QVT)

Comprendre l’origine des obligations en matière de QVT

Il faut revenir à l’intention centrale. La première obligation de l’employeur est d’assurer la santé et la sécurité de ses salariés.

C’est une obligation fondamentale issue des grands accords sociaux du 20ème siècle. Le travail ne doit pas rendre malade. Les obligations en matière de QVT sont issues de ce champ d’ obligations. Le développement des protections et des normes de sécurité, tant sur les machines que dans la protection des personnes, ont permis de réduire fortement les taux d’accidents. 

La “qualité de la vie professionnelle” est donc un terme issu de la recherche sur la santé au travail qui a débuté au début des années 1970. Les programmes de qualité de la vie au travail se concentrent donc au départ sur la possibilité d’offrir un environnement de travail propice à la satisfaction des besoins individuels.

Les avantages tirés des programmes de qualité de vie au travail sont les suivants :

  • une amélioration de la santé et de la satisfaction au travail
  • une efficacité et une productivité organisationnelles accrues.

Les nouveaux types de Risques psychosociaux liés à l'évolution des modes de vie

Un projet de recherche sur la qualité de la vie professionnelle mené dans les années 90  pour enquêter sur l’incidence, le coût et les causes du stress professionnel a révélé que les demandes d’indemnisation des travailleurs liées au stress constituaient 4,6 % de l’ensemble des demandes de prises en charge par la protection sociale, mais sont responsables de 18 % des coûts. 

En effet, les facteurs de risque psychosociaux sont des éléments qui peuvent affecter la réaction psychologique des travailleurs à leur travail et à leurs conditions de travail (y compris les relations de travail avec les superviseurs et les collègues). 

En voici quelques exemples :

  • charges de travail élevées
  • délais serrés
  • manque de contrôle du travail et des méthodes de travail

Outre le stress, qui est un danger en soi, les facteurs de risque psychosociaux peuvent entraîner des troubles musculo-squelettiques. Par exemple, il peut y avoir des changements liés au stress dans le corps (comme une augmentation de la tension musculaire) qui peuvent rendre les gens plus susceptibles aux problèmes musculo-squelettiques ; ou encore les individus peuvent modifier leur comportement, par exemple en se passant de pauses pour essayer de faire face aux échéances.

Des RPS à la QVT

Les facteurs physiques et psychosociaux doivent donc être identifiés et contrôlés pour les réduire.  Le développement des activités de services lié à l’apparition des nouvelles technologies a encore fait évoluer la nature des risques. L’identification des risques psychosociaux définis par les textes liés au harcèlement, au burn out, puis plus tard au bore out ont obligé l’entreprise à se poser la question de l’équilibre psychologique de ses salariés. La vague de suicides chez Orange a été un élément déclencheur de la prise de conscience de ce qu’on appelle désormais la souffrance au travail.

Pour aller plus loin : Découvrez les chiffres de la dernière étude IBET© du cabinet Mozart Consulting !
Le mal être coûterait 13 340 € par an et par salarié à l’entreprise
– 23% étant liés aux absences (accident du travail, maladie professionnelle, absentéisme)
35 % aux ruptures de contrat du fait de l’employeur
42 % au désengagement des salariés (démission, rupture conventionnelle…) https://bit.ly/39lxyU2

L'émergence de la qualité de vie au travail

L'émergence de la qualité de vie au travail

QVT : la définition actuelle

Maintenant que nous comprenons mieux le développement de la qualité de vie au travail, venons-en à la définition.  La définition la plus courante émane de l’ANI (Accord National Interprofessionnel) du 19 juin 2003 :

Les conditions dans lesquelles les salariés exercent leur travail et leur capacité à s’exprimer et à agir sur le contenu de celui-ci déterminent la perception de la qualité de vie au travail qui en résulte.

Les grands principes de la QVT définis par l’ANACT

Vous vous dites sans doute : “oui mais encore ?”. L’ANACT (Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail) a  décortiqué cette définition.

Cette définition n’implique pas seulement “la qualité de vie au travail”, mais inclut aussi la qualité de vie extraprofessionnelle. Elle pousse donc les entreprises à agir pour  l’équilibre vie pro/vie perso de leurs salariés. 

 

On y apprend également que la communication et la cohésion d’équipe jouent un rôle crucial dans la QVT. Le participatif, le management bienveillant, la culture d’entreprise sont autant d’éléments à prendre en considération dans ses actions QVT. 

 

Enfin, cette analyse met l’accent sur le fait qu’il n’existe pas qu’une seule et même définition de la QVT. C’est une notion qui comporte une part de subjectivité. On a tous notre propre définition. C’est d’ailleurs pourquoi vous trouverez sur d’autres médias, des définitions annexe comme : 

  • « La qualité de vie au travail désigne et regroupe sous un même intitulé les actions qui permettent de concilier à la fois l’amélioration des conditions de travail pour les salariés et la performance globale des entreprises, d’autant plus quand leurs organisations se transforment. »
  • “La qualité de vie au travail vise d’abord le travail, les conditions de travail et la possibilité qu’elles ouvrent ou non de « faire du bon travail » dans une bonne ambiance, dans le cadre de son organisation.”

La QVT regroupe les sujets de la vie

Pour résumer, la qualité de vie au travail regroupe les grands sujets de la vie professionnelle et de la vie personnelle. Certains sont en rapport avec certaines préoccupations des salariés. D’autres peuvent également faire partie des NAO. 

En 2016, la Loi Rebsamen est venue compléter les ANI évoqués ci-dessus. Son objectif premier était de simplifier les NAO. De 12 obligations, on est donc passé à 3 grands blocs de négociations :

Ce bloc englobe les salaires effectifs, la durée et l’organisation du travail, les écarts de rémunération et les différences de carrière entre les femmes et les hommes. 

Cette négociation a pour principal objectif de réduire les inégalités entre les femmes et les hommes en matière de conditions de travail, mais aussi de punir les discriminations liées aux genres.  

Ce dernier groupe est applicable uniquement pour les entreprises de plus de 300 salariés et porte sur la mise en place de la GPEC et la mixité des emplois.

Abonnez-vous à notre newsletter

La Qualité de Vie au Travail (QVT) :
pour quoi faire ?

La Qualité de Vie au Travail (QVT) :
pour quoi faire ?

Nous avons lancé il y a quelques mois un espace La Cerise sur la QVT pour donner la parole à toutes personnes intéressées par la QVT. Voici des exemples de questions que se posent les internautes :

Une démarche qualité de vie au travail a, bien entendu, plusieurs objectifs, mais le principal est d’allier performance de l’entreprise et amélioration des conditions de travail

En d’autres termes, l’objectif d’une entreprise engagée dans la qualité de vie au travail est d’améliorer les conditions de travail afin que les salariés soient plus heureux, plus engagés et plus productifs.

La QVT, un enjeu de performance avant tout

Au cours de la dernière décennie, les effets croissants de facteurs tels que la mondialisation, l’information, la technologie, la compétitivité des entreprises à l’échelle mondiale et les ressources naturelles limitées ont changé le point de vue sur la définition d’une bonne entreprise. Dans le passé, les résultats financiers étaient le principal facteur définissant “une bonne entreprise” . Plus récemment, l’éthique, la qualité de la vie au travail et la satisfaction au travail sont de plus en plus considérées comme des indicateurs de performance  des organisations.

En effet, dans notre société en constante évolution, déterminer ce qui donne aux employés un sentiment de satisfaction sur leur vie au travail est essentiel. Comprendre si les employés ont une bonne qualité de vie au travail devient particulièrement crucial, non seulement pour répondre aux besoins et aux demandes, mais aussi pour attirer et conserver les employés qualifiés qui doivent concilier le travail, la famille et d’autres aspects de la vie.

Ainsi, une qualité de vie au travail ne doit pas se cloisonner aux enjeux sociétaux mais bien les coupler aux préoccupations économiques de l’entreprise ! 

Les enjeux de qualité de vie au travail pour une entreprise sont nombreux :

La qualité de vie au travail place les collaborateurs au centre de la stratégie et assure leur bien-être. On peut donc imaginer poser les questions suivantes aux salariés : 

  • Comment pourrait-on améliorer vos conditions de travail ? 
  • Voudriez-vous des modes de travail plus flexibles ? 

 

Mieux compris, les salariés se sentiront plus motivés et souhaiteront participer de manière pérenne au développement de l’entreprise.

La question de l’équilibre vie professionnelle et vie personnelle est au cœur d’une démarche qualité de vie au travail. Il n’est plus à démontrer que les problèmes du quotidien ne s’arrêtent pas aux portes de l’entreprise. Une stratégie qualité de vie au travail peut contribuer de façon positive à une meilleure conciliation vie privée et vie professionnelle en mettant en place le télétravail ou des actions sociales en faveur du bien-être des salariés.

L’entreprise doit alors agir pour prévenir la souffrance au travail. La responsabilité est plus large. L’évaluation plus subjective. Pour être bien au travail, il faut aussi être bien dans sa vie. Et les lois et règlementations imposent désormais à l’entreprise de s’en préoccuper. Et au-delà des lois, le sujet de l’attractivité d’une entreprise pour les salariés est aussi un sujet de compétitivité.

La complexité croissante du monde concurrentiel des affaires et la lourdeur du processus de mise en œuvre de lois sociales efficaces font de l’éthique un facteur stratégique important dans la protection des entreprises de catastrophes ou crises.

Ce sont les salariés satisfaits de leur qualité de vie au travail qui seront les meilleurs ambassadeurs pour recommander leur entreprise à de nouveaux talents parmi leurs contacts.

En bref, vous souhaitez :

  • Créer du lien social
  • Engager vos salariés
  • Développer votre marque employeur
  • Attirer et fidéliser les nouveaux talents
  • Améliorer l’expérience collaborateur
  • Améliorer la qualité de vie au travail

Alors, il vous faut miser sur la qualité de vie au travail !

Pour aller plus loin : Découvrez l’intérêt d’une politique qualité de vie au travail, découvrez l’étude de Sodexo de 2016 sur “ « SME’s challenges and quality of life at work » ou en français Les défis des PME pour la QVT”, rendez-vous ici ! 

  • 86% des entreprises ont constaté des gains de productivité après avoir mis en place des outils pour la QVT

Comment mettre en place une démarche QVT ?

Comment mettre en place une démarche QVT ?

Comme expliqué en deuxième partie, la qualité de vie est un concept large, dont chacun peut avoir sa propre définition. Elle ne consiste pas seulement en l’amélioration des conditions de travail ou une meilleure conciliation vie privée et vie professionnelle.  

La qualité de vie au travail est un ensemble d’actions ciblées et adaptées aux besoins spécifiques des salariés d’une même entreprise. Difficile donc de l’incarner concrètement. C’est pour cela que l’on vous conseille de faire appel à un expert en qualité de vie au travail. La réussite d’une stratégie favorisant le bien-être au travail dépend de la capacité à l’adapter. 

L’ensemble de l’équipe Lily Facilite La Vie s’engage à améliorer la qualité de vie de chacun avec le soutien juste et les outils adaptés. Nous plaçons les salariés au cœur de notre stratégie. Dans chaque entreprise partenaire, nous sommes à l’écoute des tâches à effectuer, de la bonne entente entre collègues, entre salariés et prestataires, des opportunités en termes d’équilibre vie professionnelle et vie personnelle, de l’organisation de l’environnement de travail et de l’organisation du travail en lui-même. Pour nous, la réussite tient à l’engagement des collaborateurs dans cette démarche ! 

L’approche QVT de Lily Facilite La Vie

En accompagnant les entreprises dans leurs obligations en matière de qualité de vie au travail, Lily contribue à leur politique sociale. Entièrement digitale, notre offre permet d’accroître le champ d’action du département RH et d’augmenter son efficacité. Quand un employeur finance l’accès à notre plateforme pour ses collaborateurs, il prouve de façon manifeste son engagement pour leur bien-être au travail. 

Notre solution globale permet de vous offrir un accompagnement de A à Z dans la mise en place de votre démarche QVT : 

  • Conception du cadrage stratégique de la démarche QVT

Tout d’abord, une réunion de cadrage nous permet de comprendre les motivations à l’œuvre derrière une démarche bien-être au travail. Est-ce pour solutionner des problèmes d’absentéisme ou de turn-over ? 

Les études menées par Lily ont permis de constater que la notion d’équilibre est personnelle et soumise à des évolutions liées aux changements de vie. Les entreprises répartissent leurs clients par catégorie. De la même façon, nous aidons nos clients à construire les “persona” correspondant à leurs salariés. Nos clients peuvent ainsi adapter leur politique QVT et allouer leurs budgets à ce qui compte vraiment pour leurs salariés. 

  • Identifier les objectifs de l’entreprise 

Une fois l’enjeu stratégique compris, il est important de s’intéresser aux KPIS pour permettre d’évaluer et d’adapter la stratégie QVT. Notre devise : satisfaire les collaborateurs avec des solutions clés en main. C’est aussi un élément majeur pour évaluer si les objectifs sont atteints. 

  • On teste et on apprend

Tout au long de la mise en place de la stratégie QVT au sein d’une entreprise, nous lançons des campagnes d’engagement auprès des salariés pour recueillir leurs feedbacks et faire évoluer les actions en fonction des retours.

Quels leviers allons-nous privilégier pour faire de votre stratégie QVT une réussite ?

Lily, c’est le partenaire bienveillant qui vous accompagne dans vos tracas d’hier, d’aujourd’hui et de demain. Nous œuvrons pour la Qualité de Vie au travail en utilisant différents leviers pour apporter des réponses et des solutions aux salariés. 

Grâce à des reportings réguliers, un appel à retours salariés et des campagnes d’engagement, notre solution QVT renforce le lien social au sein de l’entreprise, et améliore la marque employeur, deux éléments essentiels pour sceller le sentiment d’appartenance et la fidélité du salarié à l’entreprise. 

Cette transparence dans la mise en place est également un facteur distinctif. Elle permet d’évaluer les actions QVT mises en place, d’optimiser le budget alloué et de se concentrer sur ce qui compte réellement pour les collaborateurs. Notre solution QVT œuvre ainsi pour une politique sociale efficace et concrète. 

Nous avons pour ambition de réduire le stress et les fragilités des salariés français. Pour cela, nous apportons 3 niveaux de réponse. Les salariés ont accès à des contenus certifiés et rédigés par des experts couvrant l’ensemble des sujets du quotidien (le domicile, la famille, le bien-être et les aînés), à un forum bienveillant et positif pour échanger sur les tracas du quotidien et les solutions trouvées, ainsi qu’à des services exclusifs. 

Les avantages sociaux apportés par Lily sont considérables : nous faisons gagner du temps aux salariés les plus débordés, nous réduisons la charge mentale et développons une logique d’auto-apprentissage.

Notre solution globale couvre ainsi l’ensemble des recommandations faites par l’ANACT, qui sont : 

  • Relations sociales et professionnelles 
  • Contenu du travail 
  • Environnement physique de travail 
  • L’organisation du travail 
  • Réalisation et développement personnel 
  • Conciliation vie privée et vie professionnelle 

 

Vous trouverez sur notre site internet des ressources supplémentaires pour approfondir vos connaissances sur la qualité de vie au travail : 

 

vous souhaitez en savoir plus sur notre solution ? programmer une démonstration gratuite avec un membre de notre équipe ICI !

vous souhaitez en savoir plus sur notre solution ? programmer une démonstration gratuite avec un membre de notre équipe ICI !

New call-to-action

New call-to-action

Vous aimerez aussi

La QVT pour les nuls

Droit à la déconnexion, de quoi parle-t-on ?

Le télétravail généralisé a eu un réel impact sur notre équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Les chiffres le montrent très clairement. Les sollicitations professionnelles en dehors des temps de travail ont rythmé la vie de nombreux de salariés.

comment améliorer la qvt
La QVT pour les nuls

Le bien-être au travail, mais au fait, on parle de quoi ?

Le lien que les collaborateurs ont avec le travail a profondément été bouleversé ces dernières années. Ils ne recherchent plus dans le travail uniquement un salaire mensuel, ils cherchent à s’y sentir bien et trouver un sens dans leur métier. Eh oui, car c’est bien qui a changé. Les salariés souhaitent désormais un travail qui leur permet d’être utiles dans la société dans laquelle ils vivent.