Comment améliorer la performance de votre entreprise grâce au bien-être ?

Modifié le janvier 28, 2022

Table des matières

Le stress a toujours été présent sur le lieu de travail. Les équipes RH savent que la plupart des employés subissent un stress professionnel à des moments donnés de leur carrière.

S’il n’est pas contrôlé, le stress a des effets profonds sur notre organisme, entraînant des problèmes de santé physique et mentale. En effet, le stress a un impact négatif sur la productivité au travail, la culture d’entreprise etc. Le stress au travail rend les employés plus enclins à l’erreur, à une mauvaise performance au travail, à des problèmes santé mentale, à l’épuisement professionnel, à des conflits sur le lieu de travail.

La gestion du stress et de la performance est un enjeu majeur pour les nombreuses personnes que vous accompagnez dans votre vie professionnelle. Dans un contexte de travail de plus en plus compétitif, ces deux notions se complètent et font figure d’alliées stratégiques.

Dans cet article, nous aborderons les différents thèmes qui touchent à l’importance de la gestion du stress et de la performance au travail.

Santé, stress et performance au travail : quel impact sur le bien-être des salariés ?

Épuisement professionnel des employés

L’épuisement professionnel a été défini comme un état de stress prolongé et excessif qui engendre un désengagement du travail, une perte d’intérêt pour le travail et une fatigue excessive.

C’est un phénomène qui touche de plus en plus de salariés. En cause, la pression des objectifs, les exigences accrues, la surcharge de travail, le manque d’autonomie, les relations interpersonnelles conflictuelles dans l’entreprise, le manque de reconnaissance professionnelle.

Depuis la pandémie, les salariés ont déclaré que l’épuisement professionnel était leur principale préoccupation. Cette préoccupation révèle des problèmes sous-jacents de gestion de stress et de productivité au travail. 

Lorsque le stress se transforme en épuisement professionnel, non seulement les employés sont moins engagés, mais également moins productif. La performance individuelle baisse ainsi que la performance collective de l’entreprise. L’enjeu des entreprises est de prévenir le stress avant que ça soit trop tard.

L’épuisement professionnel dû à un stress chronique est l’une des principales raisons pour lesquelles les employés décident leur emploi. 

Anxiété, dépression, burnout, perte de productivité

Un stress chronique peut empêcher le salarié de faire son travail correctement. Les maladies professionnelles comme la dépression, le burnout, les TMS, peuvent également être à l’origine d’une souffrance au travail. Le burnout se manifeste par un état de fatigue extrême, une perte d’intérêt pour le travail, une dévalorisation du travail, des idées suicidaires.

A lui seul, le stress peut rendre difficile la concentration et l’engagement dans le travail quotidien. Cependant, la plus grande menace pour la productivité n’est pas seulement le stress, mais aussi les problèmes de bien-être plus importants qui ont un impact sur les performances des employés. C’est pourquoi l’amélioration des conditions de travail est devenue une priorité pour les entreprises. 

La pression professionnelle, les relations conflictuelles, le manque de reconnaissance professionnelle ou encore les contraintes de temps peuvent engendrer une angoisse permanente et un épuisement émotionnel.

Les risques psychosociaux sont des risques particulièrement dangereux pour la santé des salariés.

Souffrance au travail et charge de travail excessive

La souffrance au travail peut être due à l’épuisement physique et/ou psychique, à la pénibilité du travail, au harcèlement moral, à la discrimination, à la mobilité forcée, aux mauvaises conditions de travail, à l’environnement de travail ou à l’absence d’une relation de confiance avec le supérieur hiérarchique.

La question du mal-être est sous-estimée par les managers. La crainte d’une baisse de productivité est souvent avancée. Elle est en grande partie fausse. En réalité, on perd plus de temps et d’argent à ne pas savoir gérer le stress et à faire travailler des salariés épuisés.

Le stress et la performance au travail suppose un état d’esprit positif. En effet, un climat de travail propice à la motivation et au dépassement de soi favorise la réussite des objectifs. Les conditions de travail définissent la manière dont une personne est amenée à travailler. Elles dépendent des règles et procédures édictées par l’employeur. Elles peuvent être synonymes de stress pour certains salariés. Dans d’autres cas, elles peuvent correspondre à une manière de travailler qui est en adéquation avec le tempérament de l’individu.

La performance des employés peut pâtir du stress

Manque de concentration, interactions et relations tendues

Quelles sont les conséquences du stress au travail ?

Pour éviter de montrer leur énervement, les salariés peuvent adopter un comportement d’intimidation. Cela peut entraîner des comportements agressifs envers soi-même et/ou les autres. Le stress peut aussi entraîner une modification de la personnalité.

Les relations au travail deviennent tendues et conflictuelles : entre collègues, mais aussi entre le management et les autres salariés.

Plusieurs études ont démontré que le stress au travail pouvait être la cause d’un comportement agressif.

Cette agressivité peut se manifester de différentes façons. Relations 

  • plus tendues avec le management, les collègues, l’entreprise…
  • plus tendues avec les clients
  • plus tendues dans les relations sociales
  • plus tendues à l’extérieur de l’entreprise (famille, amis…)
  • plus tendues avec soi-même

Le stress se traduit par une baisse de la performance et par une baisse de la qualité de vie au travail (QVT et QVCT)

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER POUR RESTER AU COURANT DE L'ACTUALITÉ

Augmentation du taux d’absentéisme et des accidents du travail

Les salariés épuisés sont en moyenne 3 fois plus absents  que les autres salariés. Dans un contexte de charge de travail importante, le stress peut aussi avoir un impact sur la santé physique ou mentale des salariés et ainsi sur l’organisation du travail.

Saviez-vous que 78 % des arrêts de travail sont liés à une mauvaise santé mentale au Canada ? (Source : Commission de la santé mentale du Canada)

Perte de motivation baisse de l’efficacité individuelle et collective, perte de sens au travail, diminution de la capacité à prendre des initiatives et à prendre des risques : ces conséquences néfastes du stress peuvent avoir un impact sur la performance à long terme et donc sur la rentabilité d’une entreprise. Et oui, les conséquences du stress au travail sont nombreuses.

La performance au travail est donc en lien direct avec la gestion du stress au travail. Quand le stress augmente, la performance individuelle et collective baisse. L’analyse d’Eric Gosselin montre même que dans 75 % des cas, le stress tue la performance individuelle et collective.

Quelques pistes pour concilier stress et performance

Gestion du stress et de la performance en entreprise

Pour bien préparer l’après-crise et montrer votre engagement en faveur de la santé au travail et de la réduction du stress au travail, il est nécessaire d’adopter une attitude proactive. L’employeur, bien sûr, doit prendre en compte la qualité de vie au travail, mais il n’est pas le seul. Le salarié a également un rôle à jouer en prenant conscience de sa manière de réagir au stress et aux risques psychosociaux.

Créer un lieu de travail psychologiquement sûr

Lorsque les employés n’ont pas de soutien lorsqu’ils sont stressés, les risques que nous avons recensés en début d’article peuvent arriver. C’est pour cela qu’il est important de créer un environnement psychologiquement sûr au travail où les employés se sentent à l’aise pour parler de leurs sentiments sans être jugés ou punis. 

Encouragez les dirigeants à aborder avec leurs équipes des sujets de santé mentale et de bien-être. Il faut qu’eux-mêmes se prêtent au jeu. Lorsque les dirigeants parlent de leur état émotionnel, cela incite les employés à parler de leurs difficultés. 

Parler honnêtement du stress est la première étape pour gérer le gérer efficacement et à créer un environnement psychologiquement sûr. 

Avec cette notion de performance et de bien-être au travail, il est important d’aborder les différents moyens pour préserver vos salariés : le sport, le télétravail, l’équilibre vie pro/vie perso, la prévention des RPS, le programme d’aide aux employés… La première étape de votre stratégie de prévention du stress au travail est d’identifier les facteurs de risques psychosociaux. 

VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS SUR NOTRE SOLUTION ? PROGRAMMEz UNE DÉMONSTRATION GRATUITE AVEC UN MEMBRE DE NOTRE ÉQUIPE ICI !!

Vous aimerez aussi

qu'est-ce que la qvt en entreprise
La QVT pour les nuls

Qu’est-ce que la QVT en entreprise ?

Vous êtes convaincu de l’intérêt d’une politique qualité de vie au travail et vous cherchez désormais à convaincre votre direction. Alors, faites vous aider avec ce petit guide pratique !