Manager autrement avec la QVT

QVT : Une affaire de management

Modifié le septembre 9, 2021

Table des matières

La QVT, ce n’est pas seulement l’affaire de la fonction Ressources Humaines ou de la direction. C’est encore plus évident après la période de pandémie que nous venons de vivre. Mais alors… de qui d’autre est-ce l’affaire ? 

Du manager. Avec la crise sanitaire, le rôle de celui-ci a bien évolué. Il est également devenu conseiller, celui qui écoute et accompagne dans la résolution des problématiques de la vie quotidienne. Jamais auparavant, le manager n’avait été aussi impliqué dans la vie personnelle des salariés. 

Vous êtes manager ? 😁 Cet article est pour vous. Il vous permettra d’en savoir plus sur votre nouveau rôle et identifier les leviers d’actions pour améliorer le bien-être de vos équipes. 

Quel est le rôle du manager dans la qualité de vie au travail ? ​😊

Pour commencer, faisons le point sur le management. Qui dit “manager” ne dit pas exclusivement business, expertise et objectif. Au-delà, il s’agit d’une fonction stratégique dans l’organisation d’une démarche QVT. En effet, concernant l’organisation du travail, le manager communique les directives et remonte les ressentis des collaborateurs. Il est à la fois les yeux et les oreilles de l’entreprise.

Ce rôle d’entre-deux est parfois difficile à gérer puisque les attentes des deux parties peuvent être très différentes. Les dirigeants attendent du manager qu’il remplisse ses objectifs, contrôle et surveille son équipe, tandis que l’équipe attend de lui une expertise dans son domaine et un rôle de proximité.

Bref, le manager est un des piliers de l’entreprise et il est en première ligne pour augmenter la qualité de vie au travail. Quand on sait que, selon une étude de la Harvard Business Review, 64% des salariés associent la qualité de vie professionnelle au respect et 58% à la reconnaissance, on comprend bien le poids du management et du rôle du manager dans une politique QVT. 

Car la QVT, au risque de se répéter, ce n’est pas seulement des horaires flexibles, un baby-foot en salle de repos ou la création d’outils digitaux. La condition essentielle pour devenir une entreprise où il fait bon travailler, c’est un management bienveillant grâce auquel les collaborateurs se sentent écoutés, respectés, compris et utiles !

Et qui est le référent direct de chaque salarié ? Le manager, bien sûr ! Le manager est celui qui se trouve au plus près des collaborateurs. Il est aussi le premier à détecter de la souffrance au travail, de stress au travail, une charge au travail trop intense et un collaborateur avec des risques psychosociaux (RPS). Il est aussi celui qui travaille au côté des collaborateurs. Alors si vous souhaitez mettre en place des actions pour améliorer le bien-être au travail, vos managers auront certainement une idée de ce qui améliorerait la qualité de vie au travail. 

👋 Quels leviers activer pour améliorer la qualité de vie au travail des salariés ? ​

Saviez-vous que le premier facteur de démotivation en entreprise est le manque de reconnaissance ? Un salarié qui est écouté et félicité pour son travail est un salarié qui se sent bien au travail. Agir sur la reconnaissance est un bon moyen d’améliorer les conditions de travail des collaborateurs. Il est important que les ressources humaines fassent attention à leurs compétences managériales. Ils peuvent proposer régulièrement coaching et/ou formation pour se mettre à jour sur des nouveaux types de management ou même bien s’améliorer en termes de psychologique positive, management bienveillant, etc.

Alors, quelle posture de management adopter pour améliorer la qualité de vie au travail des salariés ? 

Le manager joue un rôle de fédérateur. Il permet aux équipes de se projeter dans le projet global de l’entreprise et de saisir quelle est leur place et quels sont leurs impacts et leurs apports. Il a un gros impact sur l’environnement de travail. En effet, un manager toxique peut rapidement créer un climat nuisible à une stratégie de qualité de vie au travail et promotion de bien-être au travail.

qvt management definition

Un manager qui s’intéresse au bien-être de son équipe est guidé par deux principes : la Reconnaissance et la Responsabilisation. Il est attentif aux :

Reconnaissance et responsabilisation en actes enclenchent un cercle vertueux. Elles génèrent confiance et autonomie, indispensables pour créer une relation de proximité avec les collaborateurs. En appliquant un management fondé sur la  confiance et la bienveillance et non plus sur le contrôle et la culture du présentéisme, on crée une synergie. Les équipes se sentent à l’aise, se lancent dans de nouveaux projets et cherchent à se surpasser. En un mot, elles deviennent performantes. 

Mais, ce n’est pas tout. Le manager doit aussi endosser un rôle d’accompagnateur et de désamorceur.

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER POUR ÊTRE AU COURANT DE TOUTES LES
NOUVELLES ACTUALITÉS

Mais attention, RPS, stress, burn-out touchent aussi les managers ! 😱

Le manager, donc, c’est les yeux de l’entreprise et la voix des salariés. Il est le lien direct entre les collaborateurs et la direction. Il peut directement remonter à la direction et aux ressources humaines les suggestions des équipes sur des éléments périphériques (problèmes d’infrastructure, demande de matériel plus ergonomique, innovations…) . Grâce à sa proximité avec son équipe, il peut récolter des informations importantes pour la direction. Les collaborateurs sont-ils satisfaits des actions mis en place pour la santé et la sécurité au travail ? Souffrent-ils d’un mal-être au travail ? Que pensent-ils des actions de prévention des risques professionnels ? de la qualité de vie au travail ? Ou bien de l’organisation ?

Et du à son rôle d’entre d’eux, il peut directement alerter la direction sur des problèmes d’absentéisme, de risques psychosociaux, de la charge de travail, de harcèlement etc. Il a un rôle crucial, car il peut rapporter les problèmes qui se passent au sein de l’équipe à la direction, mais aussi y apporter réponses en discutant avec son équipe.

Plus il est attentif à son équipe, plus il sera capable d’anticiper les risques psychosociaux, les situations de stress qui entraînent démotivation et désengagement, burn-out ou conflits. C’est pourquoi il est crucial qu’il travaille en synergie avec la direction et les Ressources Humaines pour proposer des solutions. 

Vous l’aurez compris, pour accompagner la démarche QVT de son entreprise, assurer à son équipe un cadre de travail serein et propice à une performance optimale, le manager doit porter de nombreuses casquettes et surtout, il doit mettre l’être humain au cœur de son management. 

VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS SUR NOTRE SOLUTION ? PROGRAMMEz UNE DÉMONSTRATION GRATUITE AVEC UN MEMBRE DE NOTRE ÉQUIPE ICI !!

Vous aimerez aussi