p7-IMG_0183

Les membres Lily : Benoît, des Yeux plus grands que le Monde

Les membres Lily

Benoît, des Yeux plus grands que le Monde

portrait Benoît Depuis tout jeune, le voyage a marqué en lui des traces indélébiles. Des souvenirs riches et joyeux, de magnifiques rencontres, des expériences superbes, le rêve d’un tour du monde venait souvent le réveiller.  Ce rêve est devenu réalité ! Ce voyage tant imaginé, il l’a finalement vécu, en partant seul. Il le retrace sur son site desyeuxplusgrandsquelemonde.com

Pourquoi un voyage autour du monde ?

Mes envies de voyages remontent à très loin. Mon grand-père maternel était marin et voyageait aux 4 coins du monde. A l’âge de la retraite, ma grand-mère s’est mise à voyager et chaque année, elle découvrait 2 à 3 pays jusqu’à ce que le physique ne suive plus (plus de 60 pays en 20 ans).  Quand elle revenait, c’était toujours une fête ! J’allais la voir et outre un porte-clé qu’elle me ramenait toujours, nous passions des heures à échanger sur son voyage et à visionner les films de son groupe de voyageurs du 3ème âge .  Mes parents passaient leur vie à travailler mais dès qu’ils ont pu, ils sont partis. Sans expérience d’ailleurs, ils partaient la fleur au fusil, seul un billet d’avion en poche, sac à dos et ils se laissaient guider par leurs envies. Quelques pays d’Europe, le Togo et puis un an en Guyane française, je ne suis jamais parti avec eux mais suivais leurs périples avec beaucoup d’envie.  En fait je peux dire que ma famille a été une vraie source d’inspiration pour tous les voyages que j’ai fait, y compris mon tour du monde.

Êtiez-vous un voyageur aguerri avant de vous lancer dans ce projet ?

Oui. Toute ma jeunesse, je peux dire que je n’ai jamais cessé de voyager.  Tout d’abord, j’ai beaucoup voyagé en France. Dans mon enfance, j’ai fait énormément de camps de vacances qui m’ont donné la chance de visiter de nombreuses régions de notre beau pays.  Dès l’âge de 11 ans, l’Angleterre, 13 ans l’Espagne en voyages scolaires et c’est surtout à partir de mes études secondaires que j’ai commencé l’aventure. L’Angleterre de nouveau pour y vivre quelques mois cette fois-ci, les Pays-Bas pour une expérience ERASMUS, encore l’Angleterre pour une poursuite d’études… J’en ai profité pour visiter l’Europe.  Et puis le travail me mènera aussi sur le chemin du voyage : 2 expatriations en Angleterre et au Maroc me feront vivre des expériences intenses et tellement riches !  Tout cela a fait germer une graine qui a grandi pour devenir un objectif dans ma vie : « je ferai le tour du monde » !

Qu’est-ce que vous retenez de votre tour du monde ?

J’avais soif de nature, soif de rencontres, soif de découvertes : le voyage est pour moi une des réponses à ma soif de vivre.  Au fond, je crois aussi que « faire un tour du monde », pouvoir tracer une ligne qui fait le tour de la planète est totalement grisant !  Faire un tour du monde en solo avec un sac à dos comme seul compagnon était pour moi un challenge et un moyen de me retrouver face à moi-même. Avec le recul, je prends conscience que cette expérience incroyable fut un vrai moyen d’enclencher des réflexions personnelles dont les réponses apportent beaucoup à mon quotidien aujourd’hui.  Avant de partir pour ce voyage, ma vie a été majoritairement tournée vers le professionnel et j’avais l’impression d’avoir perdu le sens des choses, le moteur qui apporte joie et confiance. Ce voyage m’a « libéré ».  Je l’ai fait ce rêve dont beaucoup de voyageurs fantasment et il reste comme une empreinte de bonheur et de confiance en moi et en l’autre !

Commentaires fermés.