17-haley-phelps-S-llxYh3GzI-unsplash-300x200

Comment transformer sans douleur OPQVT#17

OPQVT Notre revue de presse sur la Qualité de Vie au Travail

Chaque semaine

Les  vraies bonnes idées et les autres, décryptées par l’équipe Lily

Cette semaine: comment transformer sans douleur

Il suffit de 10% des collaborateurs pour changer toute l’entreprise

Un facteur de succès déterminant de cette « transformation virale » réside dans le choix des acteurs Lire

Connaissez-vous les 3 piliers pour mener le changement en entreprise ?

3 piliers: ciblage, execution et exemplarité Lire

Déménager ses bureaux est une occasion unique d’accélérer sa transformation

Faire évoluer ses locaux pour qu’il ressemble au changement culturel souhaité Lire

Comment être certain de rater la transformation de son entreprise ?

Garder toujours en tête ce qui fait qu’on rate sa transformation! Lire

La transformation des entreprises se fait souvent dans la douleur. 

Ce qui n’est pas une bonne chose pour la qualité de vie au travail.

Ce n’est pas une fatalité, transformer peut aussi être un moment d’énergie positive, d’envie et d’entrainement.

Cela suppose

  • d’identifier très vite les acteurs avec impact
  • D’avoir un plan d’actions piloté, cohérent et amendé aussi!
  • Et faire évoluer les locaux, même un peu pour incarner et accompagner
  • Et bien sûr sans oublier l’exemplarité, essentielle c’est à dire indispensable et pleine de sens

Confiance, pilotage anticipation et perseverance sont les secrets d’un plan de transformation qui protège la qualité de vie au travail

Qu’en pensons-nous?

Qui est Lily?

 

Lily est un site et une appli conçu pour apporter la bonne info, le bon expert, au bon moment.

Et ainsi prendre des décisions en étant correctement informé.

Pour tous, partout, dans un espace protégé et libre de toute publicité, Lily donne accès à tout ce qui est nécessaire pour faire face aux tracas du quotidien.

Dans 3 univers: la famille, le domicile et les aînés

Venez nous découvrir

Capture-d’écran-2019-09-25-à-13.36.17

Les experts Lily : Flore Rebischung, diététicienne

Les experts Lily

Flore Rebischung, diététicienne

« L’alimentation est à la fois une source de plaisir au quotidien et un vecteur de santé essentiel. J’envisage mon métier de diététicienne comme un accompagnement personnalisé de chaque personne vers son optimum alimentaire, ou comment maximiser son plaisir de manger tout en apportant au corps ce qui lui permettra d’être en bonne santé. »

Qu’est-ce qui vous amenée à la diététique ?

J’ai une formation initiale d’ingénieur des Mines, et j’ai commencé ma carrière professionnelle dans le domaine de l’environnement. Après plusieurs années, j’ai pris conscience qu’il manquait, pour moi, une dimension essentielle dans mon métier : celle de la relation humaine et du lien aux autres.

La diététique s’est alors imposée comme une évidence : c’est un domaine qui se trouvait à la croisée de deux univers qui me passionnent :

  • La cuisine et l’alimentation : j’adore (préparer à) manger !
  • La santé, et l’impact de notre environnement sur elle, en l’occurrence, via la qualité des aliments consommés
Capture d’écran 2019-09-25 à 13.43.24

Dans quels cas peut-on faire appel à un.e diététicien.ne ?

Le principal motif de consultation est la perte de poids, qu’elle soit demandée par un médecin, ou simplement souhaitée par le patient qui ne se sent plus à l’aise dans son corps. Nous accompagnons également des personnes présentant des troubles du comportement alimentaire, ou des pathologies ayant des répercussions diététiques (diabète, cholestérol, cancer, maladies du système digestif…). Bien sûr, les personnes bien portantes dans une situation de vie particulière (grossesse, allaitement, sevrage tabagique, sportifs, personnes âgées…) peuvent avoir besoin de conseils spécifiques que nous sommes à même de leur prodiguer.

Bref, quel que soit le contexte, le diététicien aide à instaurer ou restaurer un rapport serein et éclairé à l’acte alimentaire.

Quelle est votre méthode de prise en charge ?

La première consultation est l’occasion de faire connaissance avec le patient, et d’identifier avec lui ce qui lui pose problème aujourd’hui dans son alimentation. En fonction de ce qui en ressort, la prise en charge sera totalement personnalisée, et pourra évoluer dans des directions assez différentes.

Néanmoins, il y a un point commun à tous les cas : pas de régime ! Les approches restrictives ont suffisamment montré leur inefficacité à long terme : « l’effet yoyo » est une réalité que j’observe malheureusement chez nombre de mes patients…

16-anna-samoylova-w55SpMmoPgE-unsplash-300x200

Le rôle du manager de proximité dans la qualité de vie au travail OPQVT#16

OPQVT Notre revue de presse sur la Qualité de Vie au Travail

Chaque semaine

Les  vraies bonnes idées et les autres, décryptées par l’équipe Lily

Cette semaine: Le rôle du manager de proximité dans la Qualité de Vie au Travail

Observatoire de l’engagement 2019: quel rôle des managers de proximité?

L’engagement « c’est l’énergie que consacrent les salariés à la réussite des projets communs de l’entreprise.  » Lire

De manager de proximité à leader expert : qu’est ce que cela change ?

De la cosmétique managériale : changer le nom sans changer le fonctionnement de l’entreprise, quel impact ? Lire

le rôle du manager de proximité décrypté

Le manager de proximité joue d’abord un rôle d’interface entre le monde du travail (les gens de terrain) et le monde du management Lire

Le rôle d’équilibriste du manager de proximité

Le manager de proximité a en charge l’encadrement d’une équipe, sans être directement impliqués dans les choix stratégiques de l’entreprise Lire

Le manager de proximité rôle essentiel et parfois ingrat dans l’entreprise. 

Il est souvent vu comme le garant de l’exécution d’une stratégie à la définition de laquelle il n’a pas contribué. 

Les approches 21ème siècle de design thinking et de co-construction sont essentielles pour modifier cela.

Cela suppose

  • Une vraie ouverture aux managers de proximité des cercles de définition de la stratégie
  • D’une écoute réelle des propositions et de leur prise en compte
  • Ainsi qu’un partage transparent des arbitrages
  • Et bien sûr une exemplarité sans faille des dirigeants

C’est le respect sans faille de l’expérience et de l’expertise des managers de proximité qui leur permet de tenir tout leur rôle dans un processus de transformation

Qu’en pensons-nous?

Qui est Lily?

 

Lily est un site et une appli conçu pour apporter la bonne info, le bon expert, au bon moment.

Et ainsi prendre des décisions en étant correctement informé.

Pour tous, partout, dans un espace protégé et libre de toute publicité, Lily donne accès à tout ce qui est nécessaire pour faire face aux tracas du quotidien.

Dans 3 univers: la famille, le domicile et les aînés

Venez nous découvrir

15-priscilla-du-preez-3CTufp-cpzo-unsplash-300x200

L’entreprise apprenante pour quoi faire? OPQVT#15

OPQVT Notre revue de presse sur la Qualité de Vie au Travail

Chaque semaine

Les  vraies bonnes idées et les autres, décryptées par l’équipe Lily

Cette semaine: L’entreprise apprenante

Partons De La Définition Dans Wikipedia

Une organisation apprenante met en œuvre un ensemble de pratiques et de dispositions pour rester en phase avec son écosystème. Lire

Faire De Son Entreprise Une Entreprise Apprenante​

L’investissement dans les softskills plutôt que les hardskills est une condition de réussite essentielle Lire

2019: Année De L’entreprise Apprenante

Le capital humain, un enjeu individuel et collectif Lire

L’entreprise A Besoin D’un Ecosystème Apprenant​

C’est une condition de réussite de la transformation pour devenir pérenne Lire

Il y a aujourd’hui consensus pour dire que l’agilité est l’atout majeur d’une entreprise pour évoluer dans un environnement de plus en plus VUCA c’est à dire volatil, incertain, complexe et ambigü.

L’agilité c’est la capacité à prendre des décisions rapides et à pouvoir en changer rapidement aussi en fonction de l’évolution du contexte.

Cela suppose

  • L’acceptation du changement de décision comme étant un atout managérial
  • La capacité de prendre des initiatives et donc de se tromper
  • La valorisation de tous sur les critères de savoir-être
  • Et bien sûr une exemplarité sans faille des dirigeants

Et la mise en place d’un système apprenant permet de valoriser tous ces atouts pour une meilleure efficacité collective.

Qu’en pensons-nous?

Qui est Lily?

 

Lily est un site et une appli conçu pour apporter la bonne info, le bon expert, au bon moment.

Et ainsi prendre des décisions en étant correctement informé.

Pour tous, partout, dans un espace protégé et libre de toute publicité, Lily donne accès à tout ce qui est nécessaire pour faire face aux tracas du quotidien.

Dans 3 univers: la famille, le domicile et les aînés

Venez nous découvrir

ivan-Capture-d’écran-2019-09-10-à-19.40.25

Les modèles Lily : Ivan, le prof qui fait sa rentrée des classes

Les modèles Lily

Ivan, le prof qui fait sa rentrée des classes

Ivan est professeur de breakdance au collège et en structures associatives sur Rennes et ses environs. Pour lui aussi, Septembre est le mois de la rentrée des classes

La rentrée d’un prof est synonyme de fin de vacances ou de nouveaux projets ?

Ma rentrée est clairement synonyme de hâte et d’excitation ! Parce que mon métier est physique, il est important que je repose mon corps pendant les mois d’été. Mais pendant les vacances, je pense déjà à tout ce que je vais mettre en place à la rentrée !

La rentrée est donc préparée en amont ?

Absolument ! Pour la plupart des classes, je pense déjà au spectacle de fin d’année que je vais mettre en place. Pour les niveaux les plus avancés, je réfléchis également à des inscriptions éventuelles à certains concours de danse dans l’académie ou à d’autres projets de création… et je propose tout cela à mes élèves à la rentrée.

Capture d’écran 2019-09-10 à 19.28.36

Comment se passent les premiers jours de la rentrée ?

Les premiers jours sont d’abord l’occasion de renouer contact avec les élèves. J’aime savoir comment se sont passées leurs vacances, si certains sont partis avec leurs parents, chez leurs grands-parents… Il est aussi amusant de voir l’évolution physique et morphologique de certains adolescents… Certains sont devenus plus grands que moi !
Et puis les premiers jours sont l’occasion de reprendre les bases de la pratique, prendre connaissance de leurs attentes et fixer les objectifs pour l’année. A partir de cela, il m’est possible d’adapter mon planning et travailler en fonction des projets que l’on mettra en place.

anne-Capture-d’écran-2019-09-10-à-19.11.50

Les modèles Lily : Anne, la parisienne en bleu de travail

Les modèles Lily

Anne, la parisienne qui enfile le bleu de travail

Anne n’est pas vraiment bricoleuse. Pourtant, lorsque son lave-linge est tombé en panne, elle n’a pas hésité à retrousser ses manches pour tenter de lui rendre vie… Et ça a marché !

Vous avez choisi de réparer votre lave-linge plutôt que d’en racheter un neuf. Pour quelles raisons ?

Mon lave-linge ne fonctionnait plus et 3 solutions se présentaient à moi. 1. En racheter un neuf. Mais j’avais l’intuition qu’il n’avait pas rendu l’âme définitivement 2. Faire appel à un réparateur, mais j’avais peur de me faire arnaquer. 3. Tenter de le réparer moi-même.  Cette dernière solution, présentait non seulement un intérêt économique, mais aussi écologique. J’étais également attirée par le défi de réparer moi-même.  Une amie m’avait parlé du site Spareka, qui propose des tutoriels en ligne pour réparer soi-même les produits d’électroménager, et j’ai sauté sur l’opportunité pour me lancer. 

Comment avez-vous procédé ?

J’avais constaté que le lave-linge n’essorait plus. Grâce au site Spareka et un tutoriel en ligne qui permet de réaliser le diagnostic de panne, j’ai fait une liste de toutes les causes possibles de la panne.  Puis j’ai démonté mon lave-linge en prenant soin de prendre des photos à chaque étape pour pouvoir le remonter facilement, et j’ai procédé à un nettoyage complet de la machine et des pièces. Mon lave-linge fonctionne de nouveau parfaitement ! Cette réparation m’a pris une bonne journée. Il m’a fallu me procurer des clés adaptées aux vis et boulons de la machine, mais ça en valait la peine. Je me dis qu’à l’avenir, je tenterai systématiquement une réparation avant de jeter tout azimut une machine qui ne fonctionne plus ! 
Capture d’écran 2019-09-10 à 19.17.24
emilio-Capture-d’écran-2019-09-10-à-18.55.32

Les modèles Lily : Emilio, la pensée écolo

Les modèles Lily

Émilio, la pensée écolo

Il a opté pour un mode de vie plus économe et écolo :
 Lily est allé à la rencontre d’Emilio 

Emilio est comme tout le monde, à cela prêt qu’il a décidé de changer son mode de consommation, afin d’être plus respectueux de la nature et des générations futures.
Et ça fait également du bien à son porte-monnaie.

Que vous évoque le terme d’obsolescence programmée ?

L’obsolescence programmée, c’est le cycle de vie d’un produit extrêmement raccourci. C’est une pratique malhonnête, qui fausse la relation entre le client et le fournisseur. Le client achète un produit, mais le contrat est faussé, car le produit a beau être exceptionnel, il est conçu pour ne pas durer.

Cela conduit a de la surconsommation, et donc de la surproduction, alors même que l’on sait que l’on vit dans un monde aux ressources limitées. Nous agissons ainsi de manière très égoïstes  : les générations futures devront sans doute vivre d’une façon différente, privées des ressources actuelles. Il s’agit d’un déni de projection à long terme alors même que la technologie aujourd’hui pourrait nous permettre de faire autrement. 
À défaut d’engagement de la société, je suis entré dans une démarche personnelle pour faire autrement au quotidien. 

Capture d’écran 2019-09-10 à 18.58.06

Que faites-vous pour vivre autrement ?

Avant d’acheter quelque chose, je me pose toujours la question : en ai-je vraiment besoin ? Est-ce utile et nécessaire ? Si je décide effectivement d’acheter un produit, je n’hésite pas à prendre un produit plus cher lorsque je suis assuré que ce produit est de meilleure qualité et conçu de manière responsable. 
Ainsi, de manière générale, je m’informe sur le produit, sa fabrication et sa durée de vie. Cela vaut évidemment pour les biens électroniques et électriques, mais aussi pour les biens périssables : j’évite au maximum les produits sur-emballés dans du carton et du plastique. 
Dans l’usage également, je suis plus précautionneux. L’idée est de prendre soin de ce que j’ai  : je préfère réparer quand ça ne fonctionne plus, plutôt que racheter de manière systématique.
Enfin, j’estime qu’il est également de mon devoir de partager mon point de vue, vis à vis des autres, de mes enfants… Il ne s’agit pas de faire un procès à ceux qui ne sont pas sensibles à ce sujet, mais de sensibiliser le plus possible, car je pense que ce sont les actions individuelles qui pourront faire changer les habitudes de nos sociétés…

Capture-d’écran-2019-09-10-à-18.28.52-e1568132601245-300x224

Les experts Lily : Laetitia Michel relève les défis de l’éducation

Les experts Lily

Laetitia Michel relève
les défis de l’éducation

Laetitia est la fondatrice de l’association La Cordée Éducative, réseau de professionnels de l’éducation au service des familles… et de Lily !

Comment est née la Cordée Éducative ?

En tant que professionnels de l’éducation spécialisée, nous rencontrions chaque jour des parents démunis face aux défis éducatifs qu’ils devaient relever chaque jour auprès de leurs enfants et adolescents. Les solutions d’aide éducative de droit commun existantes sont difficiles d’accès, très longues à mettre en place et jugées insuffisantes et stigmatisantes par de nombreuses familles.

Nous avons donc créé un réseau de professionnels qui s’adapte aux besoins et contraintes de toutes les familles pour leur permettre de trouver la bonne personne, au bon endroit, au bon moment, chaque fois que nécessaire. 

Capture d’écran 2019-09-10 à 18.29.27

Quelles sont les difficultés rencontrées par nos enfants à l’adolescence ?

L’adolescence est une période de transition entre l’enfance et l’âge adulte. Elle comporte 3 phases : l’opposition, l’affirmation du moi, l‘indépendance. L’opposition donne souvent lieu à des conflits, des transgressions qui mettent nos enfants en difficulté relationnelle, en premier lieu avec leurs parents. La seconde phase est propice aux prises de décisions, de positions, aux choix personnels. Elle nécessite que les parents lâchent prise et acceptent de voir leur enfant grandir tout en restant un adulte référent, confiant et aimant.

La communication parents-enfants semble parfois compliquée, comment l’améliorer ?

Ne pas trop questionner nos enfants, mais plutôt partager des choses avec eux. S’intéresser à ce qu’ils aiment… Les accepter tels qu’ils sont dans cette période de tâtonnement, les rassurer sur leurs aptitudes à grandir, à décider, à être dignes d’intérêt. Quand les difficultés semblent cristallisées, ne pas hésiter à faire appel à un tiers pour médiatiser la relation et permettre à nouveau que tout le monde se comprenne.

francoise-retraite-Capture-d’écran-2019-09-10-à-17.48.35-e1568130128811

Les modèles Lily : Françoise, la retraitée sereine

Les modèles Lily

Françoise, la retraitée sereine

La retraite, c’est comme les grandes vacances, le souci de la reprise du travail en moins !  

Françoise nous a invités chez elle et s’est prêtée au jeu de l’interview Lily. À 74 ans, elle vit seule à Vincennes, dans un appartement payé grâce à une carrière entière au sein d’une multinationale en tant qu’administrative dans les agences commerciales : « Une fois les contrats vendus, je me chargeais de la mise en oeuvre opérationnelle » explique-t-elle. 

Vous n’êtes pas mariée, vous n’avez pas d’enfants… Vous ne vous sentez pas trop seule depuis que vous êtes à la retraite ?

La première année de la retraite, au retour des vacances d’été, ça m’a fait bizarre de ne pas retourner au travail. J’avais le sentiment de ne plus servir à rien.

Mais ça a été de courte durée. Ce n’est pas parce qu’on ne voit plus ses collègues qu’on est seul, n’est-ce pas ? Pour ma part, j’avais mes frère et soeurs, leurs enfants, des amies, avec qui profiter des expos et des cinés. Et puis je me suis consacrée à de nouveaux loisirs : la généalogie d’abord, la gastronomie ensuite. J’ai aussi intégré le groupe des retraités de mon entreprise, avec lesquels je fais pas mal de sorties et de voyages. En septembre prochain, nous partons ensemble 5 jours découvrir la région charentaise.

Capture d’écran 2019-09-10 à 18.02.38

Et la santé, comment ça va ?

Ça va ! J’ai quelques douleurs liées à l’arthrose dans le cou et les lombaires, mais pas de problèmes de santé graves ou invalidants. Je ne me plains pas, et j’en profite. J’ai la chance de vivre en ville : je n’ai pas besoin de voiture pour me déplacer dans les commerces de proximité.

Je soigne mon hygiène de vie : un peu de sport chaque jour (je marche beaucoup), je mange sainement et équilibré, et je ménage mon esprit en passant du temps avec mes amis.

Alors comment appréhendez-vous l’avenir ?

Avec sérénité et lucidité. Je vis seule, mais je suis très proche de ma nièce. Elle m’aidera sans aucun doute lorsque j’aurai du mal à me débrouiller seule. Et puis j’imagine que je serai placée dans une maison de retraite. Je ne lésinerai pas sur le choix de l’établissement : je vendrai mon appartement pour payer l’institution si besoin. Une chose est sûre, je m’assurerai de me sentir chez moi dans mon nouveau lieu de vie.

Capture-d’écran-2019-09-10-à-17.22.55

Les experts Lily : Albane Dantras, prof de Pilates

Les experts Lily

Albane Dantras, prof de Pilates

« Notre corps pris en compte, c’est un meilleur équilibre sur nos deux pieds et dans notre tête. »

Quand et comment avez-vous découvert le Pilates ?

J’ai découvert le Pilates par hasard et sans le savoir il y a 22 ans maintenant. À l’époque, j’étais danseuse, et je m’intéressais à la biomécanique grâce à l’enseignement d’un psychomotricien. Cette étude du mouvement du corps humain et son interaction avec le milieu dans lequel il évolue est en fait une composante fondamentale du Pilates. Et plus je pratiquais le Pilates, plus je constatais que cette discipline réparait mon corps de danseuse. La transition de la danse au Pilates s’est ainsi faite progressivement et naturellement.

Capture d’écran 2019-09-10 à 17.21.31

Quelle différence entre Pilates et Yoga ?

Le Yoga est une pratique ancestrale. Tous les sports partent du Yoga, y compris la musculation. Le Pilates est beaucoup plus récent : il s’agit d’une méthode développée par Joseph Pilates dans les années 1920 à New York. 

Comme le Yoga, le Pilates est une pratique douce qui repose sur la respiration, la concentration et le contrôle de soi. Il s’agit d’un travail beaucoup plus biomécanique et physiologique, qui a vocation a renforcer les muscles profonds du corps, là où le Yoga est davantage une philosophie, qui fait appel à la spiritualité et qui repose essentiellement sur les étirements des muscles.

En quoi consiste votre méthode Free Corpus ?

Ma méthode combine celle de Joseph Pilates et du Dr Bernadette de Gasquet. Cette dernière adopte une technique hypopressive, c’est-à-dire une technique de gainage des abdominaux moins traumatisante pour la sangle abdominale et le périnée que dans la méthode Pilates. Il s’agit moins d’un travail de poussée que de respiration et de fluidité du mouvement du corps. 

Pour moi, l’autonomie du mouvement du corps est essentielle. C’est pourquoi j’ai fait le choix de ne pas recourir au Pilates avec machine, mais uniquement au sol, avec éventuellement des élastiques, ballons ou autres accessoires d’équilibres qui sont constitués de matières proches de la matière corporelle, c’est-à-dire souples, élastiques, pneumatiques.