2 outils pour mesurer la charge mentale au travail

Modifié le novembre 4, 2022

Table des matières

Le stress au travail est un phénomène qui se développe partout dans le monde. La cause ? Des conditions de travail de plus en plus exigeantes. 

Que faire en tant que manager ? Il est important de prendre conscience de l’impact des conditions de travail sur la santé de chacun, d’autant plus que les risques psychosociaux sont en hausse et impactent la performance de vos équipes.

Dans cet article, nous vous présentons 5 outils pour mesurer la charge mentale au travail et prévenir les risques psychosociaux. 

La charge mentale en entreprise : un phénomène bien réel

La charge mentale est un concept de santé mentale qui désigne le niveau d’activité mentale à un moment donné dans le temps. Elle est opposée à la charge physique, qui se mesure à partir des effets physiques sur le corps.C’est un élément clé dans la santé du salarié.

Plus la charge mentale est élevée, plus les risques d’absentéisme et de RPS sont importants. Les salariés qui ont une charge mentale élevée ont des capacités limitées pour surmonter les situations stressantes. 

La charge mentale est un facteur de risque important dans le développement de maladies chroniques comme l’hypertension ou le diabète.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la charge mentale ou si vous désirez informer vos salariés sur les solutions qui existent, nous vous invitons à découvrir notre podcast “Stop à la charge mentale”. 

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER POUR ÊTRE AU COURANT DE TOUTES LES
NOUVELLES ACTUALITÉS

Troubles du sommeil, fatigue chronique…

Le cerveau de vos salariés est en surcharge, leur attention en baisse, et ils partagent avec vous ce sentiment de toujours être en retard dans leurs tâches. 

Qui est maître de notre temps et de nos vies ?

La charge mentale est un phénomène bien plus large que la seule inégalité homme-femme. La charge mentale, c’est ce petit vélo qui pédale dans notre tête.

Pourquoi ? Comment ? Que faire ? Qui a réussi ? En faisant quoi ? Nous écoutons et partageons avec vous les paroles de tous ceux qui peuvent vous aider à comprendre et à faire mieux. 

Comment mesurer la charge mentale ?

SWAT

L’enjeu pour l’entreprise est d’évaluer le degré de stress au travail par le biais d’une mesure objective. Pour ce faire, l’employeur pourra utiliser le SWAT dans le cadre des mesures préventives.

SWAT est un acronyme anglais pour Subjective Workload Assessment Technique, ce que l’on pourrait traduire par Technique d’évaluation subjective de la charge de travail. C’est une méthode qui permet d’évaluer les niveaux de charge mentale à l’aide d’un questionnaire.

Cette échelle a été élaborée par le psychologue américain J. Richard Hackman en 1975. Elle est diffusée depuis 1986 par l’association professionnelle pour la gestion du stress, le STRESS MANAGEMENT INSTITUTE (SMI).

La charge mentale est définie comme le nombre moyen d’événements liés au travail qui entraînent une augmentation du niveau d’activité du salarié. Cette échelle, qui a été validée par un grand nombre d’expériences, permet de mesurer les facteurs suivants :

Chaque activité qui entraîne une charge mentale est évaluée par le salarié en fonction d’une échelle de 0 à 10. Ainsi, un salarié qui a un travail très exigeant pourra donner une évaluation maximale à l’ensemble des facteurs mentionnés ci-dessus.

NASA -Task Load Index (TLX)

Le questionnaire de tâches NASA (Task Load Index) est le deuxième outil que vous pourriez  utiliser pour quantifier la charge mentale. 

Il a été développé par l’agence spatiale américaine dans les années 1980. 

Le questionnaire de tâches NASA (TLX) est un questionnaire subjectif qui mesure les demandes cognitives et physiques, la charge de travail et la satisfaction. Le questionnaire se compose de 19 échelles et de 7 facteurs : les exigences physiques (2 échelles), les exigences cognitives (10 échelles), la charge de travail (7 échelles), la frustration (1 échelle), l’effort (1 échelle), le rendement (1 échelle) et le niveau de tâche (3 échelles). 

À ce jour, le TLX est l’un des questionnaires de demandes cognitives les plus utilisés, et notamment pour l’évaluation des risques psychosociaux.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Vous aimerez aussi

À la recherche d'astuces pratiques ? Rendez-vous tous les mois dans l'insight QVT !

Abonnez-vous à notre newsletter